L'hypermétropie

Physiopathologie

Un œil hypermétrope n’est pas assez convergent ou trop
court par rapport à sa convergence. Les rayons lumineux
provenant de l’infiniconvergent en arrière du plan rétinien.

L’hypermétropie est le trouble réfractif le plus fréquent.
La plupart du temps, l’hypermétropie est liée à une
longueur axiale trop courte, on parle d’hypermétropie
axile (longueur axiale < 24 mm).

Elle peut aussi être le résultat d’un pouvoir réfractif insuffisant,
on parle alors d’hypermétropie réfractive.


Symptômes
Lorsque l’hypermétropie ne peut être compensée par l’accommodation,
la vision est floue de loin et de près.

Lorsqu’elle est compensée, on retrouve un cortège de signes :
céphalées de fin de journée, douleurs périorbitaires, fatigue visuelle.

Chez l’enfant, on peut noter l’apparition d’un strabisme convergent
accommodatif.

A noter que les patients hypermétropes ont un risque plus élevé de
glaucome aigu par fermeture de l’angle.


Correction chirurgicale