La myopie

Physiopathologie
Un œil myope est trop convergent ou trop long par rapport
à sa convergence.

Les rayons lumineux provenant de l’infini convergent en
un point situé en avant du plan rétinien.
Dans la plupart des cas, la myopie est la conséquence
d’un œil trop long (longueur axiale > 24 mm),
on parle de myopie axile.

Elle peut aussi être liée à une augmentation du pouvoir
réfractif du cristallin comme cela peut être le cas avec
des cataractes nucléaires : on parle alors
de myopie d’indice.

Il convient également d’identifier la myopie dégénérative
ou myopie maladie caractérisée par une longueur axiale
supérieure à 26 mm (la normale étant de 24 mm).

Elle associe des atrophies chorio-rétiniennes
par étirement des tissus et peut se compliquer de décollements
de rétine, de néovaisseaux choroïdiens, de glaucome chronique et
de cataracte précoce.


Reconnaître les symptômes

Le patient se plaint d’une baisse d’acuité visuelle de loin.
La vision est nette de près avec une distance de lecture d’autant plus courte que l’œil est myope.
La myopie peut compenser la presbytie. Ceci explique que le myope devient presbyte plus tard.


Correction chirurgicale