La chirurgie réfractive à la Clinique Saint-Hilaire

Les anomalies de la réfraction responsables d’une vision floue sont
en général dues à un simple défaut optique.

Selon le défaut réfractif, les rayons lumineux provenant d’un objet
situé à l’infini convergent :


- en avant de la rétine dans la myopie,
- en arrière de la rétine dans l’hypermétropie,
- en avant et en arrière selon la direction de l’objet dans l’astigmatisme.

La chirurgie réfractive au laser excimer :

Elle permet de corriger les 3 types d’anomalie réfractive.
Le laser va modifier la courbure antérieure la cornée de manière
très précise en enlevant une infime part de son épaisseur.
La modification de courbure dépend du défaut réfractif.

L’ablation peut être réalisée à la surface de la cornée :
Photokératectomie réfractive (PKR) ou plus en profondeur (LASIK).
 

Photokératectomie réfractive (PKR)

Cette technique est habituellement utilisée pour traiter des anomalies
faibles à moyennes. Les avantages de cette technique sont
sa simplicité
et sa sécurité.

La procédure est réalisée sous anesthésie topique,
à l’aide de gouttes. Elle est
strictement indolore et ne nécessite
pas d’hospitalisation. Après un pelage de la couche superficielle
(épithélium) de l’œil, le laser est appliqué à la surface de la cornée.
Le temps d’intervention est court
(10 minutes par oeil).

Des phénomènes douloureux ainsi qu’un éblouissement apparaissent
quelques heures après le traitement et persistent pendant quelques
jours.
La récupération visuelle se fait de façon progressive en plusieurs jours.

La qualité de vision s’améliorera sur plusieurs semaines et ne sera
définitive qu’après 3 à 4 mois.
 

Laser In Situ Keratomileusis (Lasik)

Cette technique est proposée pour toutes les anomalies réfractives
(de faibles à importantes). Elle nécessite la réalisation d’un volet
cornéen, ce qui constitue une étape supplémentaire, source de
complications spécifiques.

Le volet est réalisé à l’aide d’un laser femtoseconde de dernière
génération, on parle donc de LASIK 100% laser ou femtoLasik.

L’application du laser réfractif est effectué après soulèvement du volet.
Ce dernier est remis en place en fin d’intervention.

Le temps d’intervention est légèrement plus long
(15 minutes par oeil).
Le LASIK présente comme avantage la quasi absence de douleur après l’intervention ainsi qu’un récupération visuelle plus rapide.
La qualité de la vision ne sera définitive qu’après 3 à 4 mois.
 

Les résultats réfractifs

Les résultats visuels 3 mois après l’intervention sont identiques pour les 2 techniques.

Statistiquement,
80% des patients récupèrent sans aucune correction, une acuité optimale (meilleure acuité visuelle corrigée
avant intervention), 10 à 15 % des patients auront une acuité visuelle suffisante pour ne plus porter de lunettes mais pouvant
être améliorée en cas d’activités précises.

Moins de 5 % des patients auront recours à une correction complémentaire occasionnelle par lunettes ou lentilles ou pourront bénéficier d’une "retouche"dans délai minimum d’un an.
 

Les risques chirurgicaux communs aux chirurgies réfractives

Les opérations de chirurgie réfractives n’échappent pas à la règle selon laquelle il n’y a pas de chirurgie sans risque.
Dans des cas exceptionnels, une fragilité invalidante de la cornée est observée, ainsi que la survenue de complications
infectieuses.

Les autres inconvénients retrouvés relèvent plus d’effets secondaires que de réelles complications.
Il s’agit d’éblouissements, de phénomènes de halos autour de sources lumineuses, de troubles de la vision nocturnes et
de sensation d’œil sec. Ces effets secondaires sont en général transitoires.
 
La chirurgie se déroule au sein de la clinique Saint-Hilaire dans le Centre Rouen Laser Vision.
 

Docteurs Aouididi, Attal, Guérillon et Tirot.